Shake shake au cours de mixologie Oogy Wawa !

24/04/2018

Passionnée de création culinaire en tout genre, j’ai eu la chance de recevoir en cadeau de la part d’un être cher un cours de cocktails “Modern Classic” au cœur du quinzième arrondissement parisien. Le cours a lieu dans la boutique Oogy Wawa qui propose aux professionnels (mais aussi aux particuliers) tout ce que l’on peut imaginer nécessaire pour tenir un bar. De la purée de fruits de la passion au broyeur à glace en passant par des verres géants, on se croirait dans la cabane d’Ali Boitboit (pardon pour ce jeu de mot).

Un bar “comme pour de vrai” est installé au sous-sol et six petits espaces de création savamment agencés nous attendent pour le début du cours : shaker Boston, cuillère à mélange, citron jaune, passoire, verre à pied, couteau et planche à découper. Tout est prêt pour l’objectif du jour : découvrir deux nouveaux classiques, le porn star martini et le pisco sour. Pour cette importante mission, un barman pro nous accompagne étape par étape. Ancien infographiste reconverti en assembleur de boissons, il nous explique que c'est à New-York qu’il a découvert le monde merveilleux du bar et du cocktail. Diplômé de The NY Bartending School, il a exercé dans plusieurs établissements chic parisiens ainsi qu'à Melbourne en Australie. Nous sommes entre de bonnes mains.

 

Dynamique et rigoureux il prend le temps de revenir sur l’origine de ces boissons et profite de chaque geste pour nous dévoiler quelques trucs et astuces de manipulation pour crâner un peu. En plus de la recette, on apprend à shaker, à doser la glace, à mesurer à l’œil les doses d’alcool, à préparer les verres, à presser correctement un citron et à faire la chasse aux morceaux de glaçons rebelles.

 

Après la dégustation du premier martini et de son shooter de champagne, il faut rester concentré : le pisco sour demande toute notre concentration pour réussir à shaker avec autant de grâce et d’énergie. On croirait presque une chorégraphie de Beyoncé et ça marche, une belle mousse blanche apparaît sur son lit de pisco au citron.

 

Les deux cocktails sont une réussite. Tandis que le premier est sucré et fruité, le deuxième se remarque par son amertume équilibrée. Chacun est fier de ses créations et photographie avec attention son verre (#instadrink). Pendant ce temps, celui qui est désormais devenu notre maître en mixologie nous divulgue ses derniers secrets : on lui soutire quelques informations sur la réalisation d’un mojito parfait… mais pour la recette complète il faudra suivre le cours spécial mojito !

 

Les Alfredines adorent :

Après deux heures intenses, tout le monde repart (un peu alcoolisé) bienheureux et prêt à refaire les cocktails chez soi pour impressionner famille et amis grâce aux recettes envoyées par mail.

 

 

 

 


 

Share on Facebook
Please reload

Posts à la une
1/4
Please reload

Posts Récents
Please reload

Rechercher par Tags
Retrouvez-nous
  • Facebook-Alfredines
  • Instagram-Alfredines
  • Facebook
  • Behance
  • Instagram
  • Linkedin