Bien réussir sa carte de visite

15/02/2019

Au cœur de l’hiver, qui commence à s’adoucir au fil des jours, nous revenons vers vous avec un nouvel article de graphisme ! Aujourd’hui, on vous parle de la carte de visite. Indémodable, elle est encore l’un des principaux éléments de communication. On s’en sert autant comme support d’information que comme déclic commercial, il ne faut donc pas négliger sa création.

Donner sa carte, c’est souhaiter que celui qui la reçoit garde une petite trace de vous. Il faut donc veiller à ce que la carte de visite assure ces 3 fonctions :

1. Communiquer des informations de contact (téléphone, mail, site web,...)

2. Valoriser l’image de l’entreprise ou de l’entrepreneur

3. Se démarquer

 

Pour vous aider à la réaliser, voici nos quelques conseils d’Alfredines ! On vous parle FORMAT, PAPIER et CONTENU :

 

1. Le format

Tout d’abord, il est bon de savoir que le format classique de la carte de visite est de 85mm par 55mm. La plupart des cartes font cette taille et c’est ce format qui sera le moins coûteux chez la plupart des imprimeurs.

 

Il est cependant possible de sortir des sentiers battus et d’envisager toutes sortes de découpe. Veillez à ce que votre choix soit en cohérence avec les informations que vous souhaitez faire figurer dessus. Il est possible d’imaginer des cartes de visites allongées, carrées, rondes, ou même découpées à la forme de votre logo. La seule limite est votre imagination (et votre budget, bien sûr).

 

L’erreur à éviter : Il est important que la carte reste dans un format raisonnable afin qu’elle ne finisse pas pliée pour rentrer dans un portefeuille !

 

2. Le papier

Tout comme le format, les possibilités de papier sont très variées. On vous détaille quelques choix que vous aurez à faire :

 

> Brillant ou mat : Une brillance peut accrocher le regard et faire ressortir les couleurs de vos images. Un mat permet un toucher très agréable et donne un aspect velouté et élégant. Il est plus facile d’écrire sur un mat au besoin.

 

> Le grammage : Tout d’abord le grammage est une mesure indirecte de son épaisseur. Il s’agit du poid d’une feuille pour 1m² de surface. Il est énoncé en g/m². Plus une feuille est épaisse, plus elle est lourde. Pour donner à votre carte de visite une bonne tenue, il est conseillé de choisir un grammage entre 300g/m² et 450g/m².

 

> Papier texturé, lisse, écologique, coloré,... : On vous avait prévenu, choisir un papier est tout un art (chez nous, c'est même une passion) ! À ce niveau de réflexion, nous vous recommandons vivement de faire appel à un professionnel du graphisme ou de l’impression. Il saura vous présenter un nuancier de papier pour vous conseiller dans votre choix parmi une infinité de possibilités.

 

> Et à part ça… le papier n’est pas la seule et unique solution ! N’hésitez pas à envisager des autres solutions comme le PVC (transparent ou coloré), le bois, le biscuit ou tout autre matériau tant qu’il est en cohérence avec votre image !

 

L’erreur à éviter : Un papier trop fin donnera un aspect peu flatteur à vos informations et aura plus de risque de s’abîmer.

 

3. Les finitions

 

Encore une fois, il va s’agir d’un choix cornélien. Selon l’imprimeur choisi et votre budget, il est possible d’offrir à votre communication “ce petit quelque chose en plus” grâce aux finitions. On vous en présente quelques-unes ci-dessous, mais la liste n’est bien sûr pas exhaustive :

 

> Vernis sélectif (3D ou non) : comme son nom l’indique, il est possible de faire ressortir un/des élément(s) en particulier grâce à un vernis déposé sur une surface précise (le logo par exemple). Le “3D” donnera une petite épaisseur sensible au toucher.

 

>  Dorure à chaud : argent, or, cuivre ou métal,... tout comme le vernis, il est possible d’appliquer sur une zone exacte cette brillance qui, usée avec modération et bon sens, apportera un aspect luxueux à votre carte.

 

> Gaufrage ou embossage : il s’agit d’une technique qui a pour objectif de créer des formes en relief dans le papier par une technique de pression localisée.

 

> Couleur sur tranche : le papier à plusieurs couches permet de faire apparaître une couleur sur le côté de chaque carte.

 

> La découpe (laser) : graver ou découper permet de faire apparaître tout en subtilité des éléments de votre communication. Là encore les possibilités sont folles !

 

L’erreur à éviter : Les finitions particulières sont un moyen facile de mettre en valeur votre communication. Mais comme toutes les bonnes choses, il ne faut pas en abuser au risque de transformer votre carte en sapin de Noël !

 

4. Le contenu

Les informations classiques à faire figurer sur une carte sont les suivantes :

  • Le logo / nom de la société

  • L’activité de l’entreprise

  • Nom / Prénom / Fonction

  • Coordonnées de l’entreprise et celles pour vous joindre

  • Éventuellement une baseline, ou une phrase d’accroche qui éveille la curiosité

Quelques questions à se poser au sujet du contenu de votre carte :

 

> Photo ou pas ? Les avis sont mitigés sur l’usage de la photo. Elle peut donner un aspect bon marché de concessionnaire automobile mais peut également rassurer sur des professions qui touchent à l’accompagnement humain (coaching, psychologue,...).

 

> Recto seul ou recto/verso ? La réponse va dépendre de la quantité d’informations à faire figurer sur la carte. Attention à ne pas surcharger celle-ci, le coût d’impression recto/verso n’est pas énorme.

 

> Double usage ? Selon votre profession, votre carte peut avoir une autre utilisation. Vous tenez un restaurant ? Elle peut par exemple servir de carte de fidélité avec un verso adapté. Vous livrez vos clients par la poste ? Elle peut servir de carte de remerciements avec un espace libre pour écrire à l’arrière.

 

L’erreur à éviter : Attention au respect de la charte graphique de votre entreprise ! Veillez à respecter les choix colorés et typographiques de votre entreprise. Une communication unifiée est une communication plus facilement reconnaissable. Pour tous les conseils typographiques, on vous invite à relire notre série de l’été 2018 sur le sujet :

Niveau 1 - Mais qu'est-ce que la typographie ?

Niveau 2 - Comment bien utiliser la typographie ?

Niveau 3 - Les outils de gestion typographique

 

Petits tips :

> Trop d’infos sur votre carte ? Pensez à ce qui n’est pas indispensable. On efface le “Mail :” avant l’adresse mail ou le “Tel :” avant le numéro de téléphone : tout le monde saura reconnaître de quoi il s’agit !

> Selon la règle typographique, entre les nombres du numéro de téléphone on met des espaces et pas des points ou des tirets ! 

Concevoir sa carte de visite peut s’avérer être un exercice difficile. Il est important de prendre du recul pour réussir à voir ce qui marquera le plus votre interlocuteur. Dans certains cas, il peut vite devenir essentiel de faire appel à des graphistes professionnelles ! N'oubliez pas les 5 formidables raisons de faire appel à un.e graphiste !

Share on Facebook
Please reload

Posts à la une
1/4
Please reload

Posts Récents
Please reload

Rechercher par Tags
Retrouvez-nous
  • Facebook-Alfredines
  • Instagram-Alfredines