top of page
  • lesalfredines

L’IA, la nouvelle artiste incomprise ?


Visuel généré avec Dall-E, avec comme description : « une peinture surréaliste de Batman et Robin qui regardent le ciel »

Face à la montée fulgurante des intelligences artificielles et du questionnement sur leur place dans nos vies, nous vous proposons un article sur ces nouveaux outils et sur leur impact dans le domaine de la création. Nous aborderons différents points de vue défendus par des designers, essayistes, journalistes, qui mentionnent ce domaine de la création visuelle. Nous ne parlerons donc pas des IA qui bouleversent l’industrie de la chanson en (re)composant des voix d’artistes pour créer de nouveaux morceaux sans eux. Nous ne parlerons pas non plus des deepfakes, très médiatisés et qui ont contribué à la popularisation des IA.


Depuis quelques temps, les noms Midjourney, Dall-E et ChatGPT sont dans toutes les conversations. Ils intriguent, suscitent intérêt et crainte. En tant que graphistes, la question nous arrive souvent aux oreilles « Les IA vont-elles remplacer un jour les métiers créatifs ? »


- Spoiler alert - À notre humble avis : non !


Mais qu’en dit ChatGPT ?


Pour commencer, nous avons posé la question au protagoniste de cette nouvelle vague qui déferle sur le monde et inquiète les plus sceptiques. ChatGPT nous répond : « Il est peu probable que l'IA remplace complètement les métiers créatifs tels que le design graphique dans un avenir proche. Bien que les outils d'IA puissent aider les designers à automatiser certaines tâches, ils ne peuvent pas remplacer la pensée créative et l'expertise humaines. Les designers doivent continuer à développer leur expertise et à se tenir au courant des nouvelles technologies pour rester compétitifs sur le marché. L'IA peut être un outil précieux pour les professionnel et professionnelles créatives, mais elle ne peut pas remplacer leur imagination et leur expertise. »


Merci ChatGPT d’être là pour nous rassurer.


On pourrait le croire sur parole, mais, petit à petit, les intelligences se font une place conséquente dans le monde du design. Elles créent des identités visuelles (comme la designer Jessica Walsh qui a créé une refonte de la marque Isodope en s'appuyant sur Dall-E en 2022) et vont même jusqu’à gagner des concours d’art (par exemple le « Théâtre d’Opéra Spatial », généré par l’IA Midjourney et présenté par l’artiste Jason M. Allen en 2022) et questionnent la place de l’humain dans la création.



Mais « On n'a jamais vu ça ! »


Un parallèle intéressant à faire est celui de l’arrivée de la photographie. Son invention, comme celle des intelligences artificielles ont toutes deux bouleversé le monde de l'art et de la création. Tout comme la photographie a permis une reproduction plus fidèle que jamais de la réalité, les IA permettent aujourd'hui de créer des œuvres d'art de manière quasi-réaliste. Les peintres et peintresses du XIXe siècle ont appris à utiliser la photographie comme un outil et à l'intégrer dans leur pratique artistique (en faisant naître indirectement de nouveaux mouvements tels que les courants abstraits, surréalistes,…).


Première véritable photographie réalisée en 1826 par Joseph Nicéphore Niépce

Les créateurs et créatrices contemporaines peuvent également utiliser les intelligences artificielles comme une ressource pour explorer de nouvelles formes d'expression artistique. La créativité et l'originalité ne seraient donc pas menacées par ces technologies, mais plutôt enrichies et élargies. Comme avec l'arrivée de la photographie, les artistes continueront à explorer les possibilités infinies des nouvelles technologies, et l'interaction entre l'art et la technologie continuera à stimuler la créativité humaine.


Les robots trop impassibles ?


La différence notable entre l'humain et la machine, largement soulignée dans de nombreux films de science-fiction, a toujours été les émotions. Les relations humaines sont une facette importante du métier de designer. Les valeurs portées par un·e client·e pourront être représentées par une IA, mais jamais partagées.

Les émotions influencent nos pensées, nos décisions et notre perception du monde. Elles sont profondément enracinées dans notre cerveau et notre corps, et sont en grande partie responsables de notre capacité à imaginer, à ressentir de l'empathie et à créer des œuvres d'art, des identités visuelles,... Les émotions humaines sont imprévisibles et peuvent être influencées par une variété de facteurs, tels que notre expérience de vie, notre culture et notre environnement.


Les intelligences artificielles, quant à elles, sont programmées pour fonctionner selon des règles et des algorithmes préétablis. Bien qu'elles puissent effectuer des tâches complexes et créer des œuvres d'art étonnantes, leur créativité est limitée par leur programmation et leur manque d'émotions. Les IA peuvent imiter les styles artistiques existants et même créer des œuvres d'art originales, mais, contrairement aux individus, elles manquent d'imprévisibilité et de spontanéité. Les émotions humaines, en revanche, sont capables de produire des idées et des créations complètement nouvelles et inattendues. C'est l'une des raisons pour lesquelles l'âme créative des êtres organiques restera toujours irremplaçable dans le processus créatif.




Nous avons demandé à ChatGPT de redéfinir la place de l'humain par rapport aux IA dans la création et il confirme : « Les Humains sont encore indispensables pour prendre des décisions éthiques et pour fournir un niveau d'empathie et de compréhension qui ne peut être reproduit par des machines. »


L’importance du processus créatif


Nous pensons que l'enjeu réel de cette avancée dans le monde de l'art et du design est le processus créatif en lui-même.


Depuis de nombreuses années, nous - les êtres humains - cherchons à optimiser et automatiser certaines tâches et de nombreux logiciels ont répondu à ce besoin. Grâce à ces nouveaux outils, non seulement ces tâches sont automatisées, mais ils ébranlent la notion de processus et de son impact sur le rendu final. Le processus créatif est essentiel dans les métiers créatifs car il permet de donner vie à une idée, une vision ou une émotion. Il est le fil conducteur qui guide le créateur et la créatrice dans la réalisation de son œuvre, de la phase d'inspiration jusqu'à la finalisation du projet. Le processus créatif est un parcours semé d'embûches et de doutes, mais c'est également là que réside toute la magie de la création. Chaque choix, chaque étape a son importance et contribue à façonner le résultat final. Nous pensons qu’avec l’arrivée des IA, le processus créatif pourrait être davantage engagé et valorisé et qu'il aura une plus grande influence sur le paradigme et la vision des métiers créatifs.


Et en pratique ?


Nous nous sommes prêtées au jeu et nous avons écrit une série de prompts [court texte qui permet de diriger une intelligence artificielle pour qu'elle crée une image ou un texte] pour tester les IA DALL-E et Stable Diffusion, les deux en version gratuite.


Les 3 prompts ont été entrés sur les 2 IA, qui ont généré des visuels bien différents.

Prompt 1 : In the style of a complex painting, Batman and other characters from his universe collaborating in a creative workshop to explore the role of artificial intelligence and integrate it into their work.


Prompt 2 : In the style of a realistic or impressionist painting poster: Batman and Alfred collaborate on an art project.


Prompt 3 : In the style of Basquiat, Batman and Alfred take a lunch break while Dall-e works for them.



Qui sait ce que ces outils apporteront à nos pratiques : un nouveau courant, de nouvelles méthodes, de nouveaux médiums, de nouvelles pratiques, des collaborations IA/humain, voire l'obsolescence d'un des partis ? Nous osons affirmer que les IA ne pourront jamais remplacer l'âme créative des êtres organiques et imprévisibles que nous sommes. Nous ne pouvons qu’espérer que les designers et créateur·ice·s humain·e·s, plutôt que les IA, conserveront toujours le monopole dans le processus créatif et plus largement, dans la doxa.


En conclusion, même si l'IA est encore largement controversée, considérée parfois comme une tricherie, une forme de plagiat, une volonté de tromper le regard du public, il est indéniable que son ascension ne fait que commencer. Certains commencent à l'apprivoiser, d'autres refusent de s'y prêter au jeu. En attendant, de plus en plus d'entreprises se lancent dans l'IA, le machine learning et la génération de prompts. Par exemple, Google et Notion viennent de lancer leur propre IA et Adobe lance une version bêta d'Adobe Sensei GenAI...




Références et articles qui ont inspiré et nourrit cet article :



Notre travail graphique vous plaît ? N’hésitez plus à nous contacter pour savoir si nous sommes vraiment sympas, quelle est notre méthodologie et quelle est notre proposition tarifaire pour votre projet.

Comentarios


bottom of page