top of page
  • lesalfredines

Focus projet : Fusion, un livre d'art culinaire et photographique

Fusion est un livre où conversent recettes et photographies. On y découvre la belle région du Cantal à travers les plats du chef cuisinier étoilé de l’Auberge de la Tour Renaud Darmanin. Les superbes photographies de Thomas Mougeolle présentent les richesses de cette région et les œuvres culinaires du chef, dans un scénographie élégante et épurée.

Peut-être avez-vous vu passer ce projet sur nos réseaux sociaux et aujourd’hui, nous aimerions vous parler plus en détails des coulisses et des différentes étapes de création et réalisation.


crédits photos : La Maison des Impressions


La genèse du livre Fusion


Nous avons l’habitude de travailler avec Thomas en tant que partenaire, mais pour ce projet, c’est comme client qu’il est venu nous solliciter. Il souhaitait nous confier la conception de ce livre qui serait la fusion de deux passions qui se rencontrent, la photographie et la cuisine, mais pas seulement. Après plusieurs échanges avec Thomas et le chef Renaud Darmanin, nous avons également compris l'importance de la mise en valeur d'une région rurale riche de son histoire et de ses produits. Le Cantal sera la terre nourricière de ce livre. Renaud affectionne particulièrement cette région dans laquelle il vit depuis 2010, impressionné par ses grands espaces, ses trésors et tous les produits qu'elle offre au fil des quatre saisons. Thomas a une appétence particulière pour l'artisanat. Il admire les personnes qui créent de leurs mains, d'où son intérêt pour Le Cantal qui recèle de producteur·ices et d'artisan·es.

Ce livre est donc une perception du Cantal propre aux deux artistes qui fait découvrir les richesses et les produits de cette région à travers des recettes et des photographies.


Livre d'art culinaire et photographique Fusion
Le photographe Thomas Mougeolle et le chef étoilé Renaud Darmanin

extrait de la vidéo présentant le projet créée par La Maison des Impressions



Le passage à l’action


Le lancement du projet commence par un rendez-vous durant lequel nous cernons les attentes et les souhaits de Thomas et Renaud. Nous analysons différents livres d'art et de recettes, des visuels en tout genre pour les faire réagir sur des mises en pages, des couleurs et des typographies. Nous les questionnons également sur le format, sur les finitions d'impressions (papier, dorure, calque…).

Ce projet d'envergure nécessitait une rigueur importante dans la gestion du projet :

  • conception du chemin de fer : comment le livre est-il monté ? Sur combien de pages ? Où sont placées les photographies par rapport aux recettes et aux différents contenus ?

  • collecte de l'ensemble des contenus textuels (introduction, sommaire, recettes, remerciements…) ;

  • mise en relation avec un professionnel de la conception éditoriale pour accompagner Thomas et Renaud sur l'écriture de l'ouvrage : nous avons évidemment pensé à notre partenaire walter george henri !

  • collecte des photos à sélectionner pour les différentes parties du livre : Thomas avait des dizaines de photographies pour chacun des produits, chacune des recettes et de la région du Cantal. Nous devions choisir lesquelles étaient les plus adaptées à la mise en page et au format ;

  • contact avec les imprimeurs, demande de devis et rencontre afin de sélectionner le partenaire d'impression idéal pour ce projet : nous avons eu la joie de nous rendre dans les locaux de La Maison des Impressions et ce fut un vrai coup de cœur professionnel. Après une heure passée à discuter de dorure et de papier tout en scrutant les nuanciers de couleurs, nous étions convaincues de vouloir travailler avec eux. Leur devis était celui qui répondait le plus à nos attentes et le contact humain que nous avons eu a fait définitivement pencher la balance en leur faveur.

  • mise en place d'un calendrier pour segmenter les différentes étapes du projet : une part essentielle du projet car chacun·e avait des contraintes à respecter. Renaud nous transmettait le contenu des recettes, Thomas nous envoyait les photographies et faisait l'intermédiaire entre le chef, très occupé, et nous, et Walter travaillait sur les autres contenus. Chaque étape devait être validée par les clients.

Nous avons réalisé deux pistes créatives de mise en page dans lesquelles nous réalisions les premières pages (couverture, préambule et deux recettes). Chaque piste présentait un format, un travail typographique, visuel et chromatique différents afin de permettre aux deux porteurs de projet de se questionner et de faire des choix esthétiques et techniques. Il est difficile de se projeter sur ce que donnera l'impression de texte sur du calque, qu'est-ce que donnera le papier calque placé avant une photo pleine page, le rendu de la dorure etc.


extraits de la vidéo présentant le projet créée par La Maison des Impressions



Du cœur à l’ouvrage


Une fois la piste sélectionnée, il n'y avait plus qu'à finaliser la mise en page.

Non c'est faux.

Cette partie fut la plus laborieuse, car nous avons dû faire face à différents défis techniques :

  • certains produits / ingrédients sont présentés en amont des recettes et imprimés sur du papier calque. Le papier calque doit être présent à des endroits précis du livre (toutes les 4 ou 8 feuilles). Les recettes sont triées par saison et devaient donc tomber juste par rapport à l'emplacement du papier calque. Si le papier calque vous interpelle et vous intéresse, nous vous invitons à découvrir une vidéo très complète où notre partenaire imprimeur La Maison des Impressions explique très bien le sujet ici à partir de 3"42 ;

  • certaines recettes étaient trop longues, le chef a dû les revoir afin de les écourter pour conserver notre structure de mise en page ;

  • la relecture complète du livre fût particulièrement minutieuse afin d'harmoniser tous les contenus et les abréviations des différentes mesures de quantité, retirer les coquilles et fautes de frappes etc.

  • il y a eu quelques tirages photos appelés épreuves couleurs. Elles sont indispensables afin de vérifier que les couleurs ressortent bien, car l'écran et l'impression ne donnent pas toujours le même rendu. Des retouches photos ont donc été faites (un grand merci à Alexandra de La Maison des Impressions pour ses conseils avisés et son œil expert) ;

  • juste avant l'envoi à l'impression, il fallait également choisir la couleur du tranche-fil et des pages de garde.

extraits de la vidéo présentant le projet créée par La Maison des Impressions



Ce livre a été une expérience riche en partage et en échange.

De nombreux·ses acteur·ices interviennent dans la création d'un livre : graphistes, imprimeurs, concepteur·ices éditorial, photographes, relecteur·ices…

La Maison des Impressions a réalisé une vidéo reportage sur la fabrication du livre Fusion à laquelle nous avons eu la joie de participer. Cette vidéo fait un tour d'horizon approfondi de ce que vous venez de lire :)



Comments


bottom of page