top of page
  • lesalfredines

Le Graphisme de Revendication : l'Art de dire Non


Depuis des décennies, le design graphique joue un rôle crucial dans les mouvements sociaux et les manifestations, servant à représenter et à amplifier les revendications populaires.


Visuel généré par une IA illustrant une manifestation
Visuel généré par une IA illustrant une manifestation

Mai 68


Historiquement, des événements tels que Mai 68 en France ont illustré la puissance du graphisme comme outil de communication politique. Les affiches, les cartons peints et slogans de cette période, créés par les étudiants et les artistes, ont non seulement capturé l'esprit du temps, mais ont également influencé les mouvements sociaux à travers le monde.




Une (la) Lutte continue


Aujourd'hui, dans une période plus que tendue, cet héritage se perpétue et s'enrichit grâce à des artistes comme Dugudus. Ses œuvres, souvent inspirées par les techniques et l'esthétique des affichistes de Mai 68, utilisent un langage visuel percutant pour dénoncer les injustices et mobiliser les citoyens.


Ses créations sont une fusion de nostalgie historique et de pertinence contemporaine, rappelant que le graphisme de revendication reste un outil vital pour exprimer les aspirations et les frustrations des peuples.



Formes des Luttes : le collectif qui réinvente le langage visuel de la revendication


Le collectif Formes des Luttes, fondé par ce même artiste, contribue également à cet élan en explorant la diversité des formes graphiques dans les mouvements sociaux contemporains. Ce collectif regroupe des designers, des étudiants et des artistes engagés qui réinventent les codes visuels de la protestation. À travers des affiches, des banderoles et des installations urbaines, ils participent à la diffusion des messages de lutte et à la consolidation des identités collectives.



Un nouveau langage visuel


C'est en 2019 que l'on voit apparaître les premiers collages féminicides. En arpentant les rues de grandes villes, on peut observer un nouveau moyen de rendre visible une lutte, un peu plus médiatisée (mais encore pas assez) depuis le confinement.


Les collages représentent visuellement le nombre de victimes de violences conjugales, de plus en plus nombreuses et en manque de justice. Ce mouvement lutte pour éviter leur invisibilisation et le silence autour de ce sujet.

Photo d'un Collage à Lyon, prise en 2019
Photo d'un Collage à Lyon, prise en 2019.

Ces messages sont à destination de tout le monde, de chaque passant·e qui parcourt la rue comme un média engagé et réapproprié. Le but est également d'éviter de romancer et d'esthétiser ces violences (comme dans certains médias où le crime "passionnel" est lié à la notion d'amour ou d'affection). Ces collages sont graphiquement, une forme de langage impactante, honnête et franche. Une lutte importante propagée à l'aide de moyens accessibles et économiques : des feuilles, de la peinture et de la colle.



Se réapproprier l'espace public


Parallèlement, le hacking de rue émerge comme une forme puissante de réappropriation de l'espace public. En utilisant les murs, le mobilier urbain, les panneaux et autres surfaces urbaines comme supports de communication, les activistes redéfinissent le paysage visuel des villes. Du street art, des affiches et des interventions graphiques subversives transforment les espaces communs en plateformes de revendication.



Visuel généré par une IA sur la réappropriation du mobilier urbain dans l'espace public
Visuel généré par une IA sur la réappropriation du mobilier urbain dans l'espace public


Ce phénomène permet aux messages de lutte de s'infiltrer dans le quotidien des citoyens, suscitant réflexion, inspiration et action. Le hacking de rue est ainsi une manière innovante et percutante de faire entendre sa voix, en inscrivant les revendications directement dans l'espace public où elles ne peuvent être ignorées.

En exemple un·e artiste anonyme et engagé·e connu·e d'un grand nombre : Banksy.



Le design graphique dans les manifestations ne se contente pas d’illustrer des idées : il les incarne et les porte avec force.

En combinant esthétique et message, le design graphique crée des ponts entre les générations et les luttes, rappelant à chacun que l'art visuel est une forme de résistance et un puissant vecteur de changement. Ainsi, à travers des figures emblématiques et des collectifs innovants, le graphisme de revendication continue de jouer un rôle crucial dans la dynamique des mouvements sociaux contemporains.



Quelques liens et références inspirantes qui ont inspiré et nourrit cet article :

- L'artiste Dugudus

- J'Affiche : L'actualité des Affiches, par Geoffrey Dorne, Designer Engagé

- Le site de Geoffrey Dorne : DesignandHuman

- Un site qui répertorie tous les détournements des signes par l’extrême droite : IndExtreme



Notre travail graphique vous plaît ? N’hésitez plus à nous contacter pour savoir si nous sommes vraiment sympas, quelle est notre méthodologie et quelle est notre proposition tarifaire pour votre projet.

コメント


bottom of page