top of page
  • lesalfredines

Vers un design plus accessible

Dans notre vie quotidienne, les images occupent une place prépondérante, influençant notre perception du monde. Que ce soit sur un site web, dans des documents imprimés ou au sein d'autres supports de communication, un design accessible garantit une expérience inclusive pour tou·te·s.


En considérant les besoins divers de chaque individu et en tant que graphiste, nous avons pour mission de favoriser une compréhension partagée et une communication efficace. L'accessibilité du design n'est pas simplement une démarche technique, mais une invitation à créer un espace visuel où chacun·e peut participer pleinement, indépendamment de ses capacités ou de ses défis.


Voici nos préconisations et notre feuille de route sur l’accessibilité des différents supports, en particulier sur le web :


RGAA : Référentiel Général d'Amélioration de l'Accessibilité (numérique)


Ce référentiel a pour but de rendre les sites et services numériques accessibles : par accessibilité numérique on s'attend à ce qu'ils soient compréhensibles, perceptibles, robustes et utilisables par toutes et tous. Des tests d’accessibilités et différents moyens de contrôle existent et permettent de signaler des contenus non accessibles et ainsi de les rectifier. Il existe 106 critères de contrôle RGAA. Des méthodes techniques permettent de vérifier et d’améliorer ces supports numériques. Il est possible de vérifier l’accessibilité sur l’entièreté de la conception du site. Ci-dessous vous trouverez quelques exemples de critères à respecter :


  • À appliquer dans nos créations, en tant que graphistes :


🖼️ Comprendre sans l’image : tous les contenus multimédias et les boutons doivent être lisibles, traduits et retranscrits à l’écrit (titre et hiérarchie pertinentes, légendes, sous-titres, audio-description…).


⚠️ Attention aux crises d’épilepsie : les changements brusques de luminosité et de contraste, ou effets de flash doivent être utilisés correctement.


🎨 Couleurs : l’information ne doit pas être donnée uniquement par la couleur. Les contrastes de couleurs doivent être vérifiés et accessibles. Des pictogrammes peuvent être ajoutés pour compléter l’indication colorimétrique.


🔠 Éléments obligatoires : des titres pertinents, un sens de lecture et une hiérarchie de l’information évidente, cohérente, sinon indiquée. Les liens sont explicites et intitulés.


🧭 Navigation : il est important de fournir à l’utilisateur·ice des éléments d’orientation pour naviguer et trouver le contenu. Chaque page dispose de 2 systèmes de navigation différents (au moins). Le plan du site doit être pertinent et clair.



  • À conseiller à nos client·e·s :


📼 Il est important de créer différents moyens de lire un contenu multimédia. Proposer des équivalents textuels comme des audio-descriptions, sous-titres, légendes, et ajouter des titres pertinents pour la navigation.


  • À vérifier auprès de nos partenaires :


Les rédacteur·ice·s de contenu, les expert·e·s SEO/SEA, les hébergeurs de site et les dévelopeur·euse·s sont également concerné·e·s par ces règles. Nous prêtons attention aux valeurs de nos partenaires. Nous essayons au maximum de concevoir des sites éthiques (inclusifs, clairs, en éco-conception). Parmi les RGAA, on retrouve des réglementations applicables par nos partenaires :


Respect de la structure : respect des contrastes colorés et tailles de polices préconisées par les graphistes. Proposition de technique et technologie d’assistance.


🔍 Vérifier l’accessibilité au moteur de recherche en s’assurant de la lisibilité avec et sans les feuilles de styles.


⌨️. Pour simplifier la navigation : rendre toutes les fonctionnalités accessibles au clavier et aider à corriger les erreurs de saisies.


Pour en apprendre plus et voir l'ensemble des règles : https://accessibilite.numerique.gouv.fr/



Quelques règles pour les supports imprimés


Les règles dans le design graphique imprimé rejoignent les mêmes problématiques que celles pour le numérique. Les supports doivent être compréhensibles, perceptibles, robustes et utilisables.


  • Des typographies adaptées

Le choix de la typographie est cruciale pour la lecture d’un document. Certaines typographies sont plus accessibles que d’autres : par exemple, la police Luciole a spécifiquement été dessinée pour les personnes malvoyantes.

Comparatif  de lisibilité entre Luciole et Arial
Comparatif de lisibilité entre Luciole et Arial.

Certaines typographies sont dessinées de façon à économiser de l'encre lors de l’impression. Elles sont généralement plus fines dans leur dessin. Par exemple, pour un même texte, la Century Gothic représente une économie de 30% d’encre par rapport à une Arial. Le logiciel Écofont permet même de « vider » certaines lettres, pour utiliser moins d’encre sans perdre en lisibilité à l’impression.


Démonstration de lettres vidées pour l'impression
Des vides sont créés dans le dessin des lettres mais ne perturbent pas la lecture.

  • Des couleurs lisibles

Choisir une palette de couleurs, c’est aussi penser aux différents contrastes qu’elle va offrir. Le site Contrast Finder permet de comparer les couleurs et de définir des quotients de contraste. Si le contraste n’est pas assez fort, le site proposera alors d’autres combinaisons plus accessibles.

Tous les choix que fait un graphiste : les typographies, les couleurs, le papier, l’encre d’impression, sont réfléchis et impactent autant le visuel que l’environnement des utilisateur·ice·s.


Un article intéressant sur les couleurs : Le système Pantone : garantir des couleurs parfaites


Nos liens et références « Coup de cœur »


  • Cartes d'applications des RGAA

Des cartes didactiques sur les réglementations évoquées ci-dessus (RGAA) créées par Anthony Phol Asa, un Experience designer. Cet outil permet de faciliter et de « gamifier » l’application de ces règles. Il est présenté sous forme de cartes réparties en 8 catégories : Compréhension, Conception, Contrôle, Formulaire, Liens, Navigation, Perception, Tableau. Dans ces catégories, Anthony y résume les différentes réglementations et y associe une checklist pour faciliter son utilisation.


Quelques cartes présentées en exemple de l'outil
Pour en savoir plus, retrouver son créateur sur Linked In.

  • Une typographie hybride : Braille Neue


La typographie Braille Neue est conçue par Kosuke Takahashi, un graphiste et designer japonais. Cette typographie permet de communiquer auprès d’un large public : les personnes non ou mal-voyantes peuvent profiter des mêmes supports de communication que les personnes sans problème de vision.





  • La typographie inclusive de Tristan Bartolini

Tristan Bartolini a créé une typographie épicène, de façon à repenser l’alphabet comme neutre, et donc plus inclusif. De nouveaux dessins de caractères font leur apparition, permettant d'écrire des mots de façon non-genrée.


Un système applicable sur différentes familles de typographies.



De nombreuses solutions et ressources existent et sont accessibles sur le web afin de rendre vos designs et vos supports plus accessibles. Ces projets sont des exemples qui font partie d'un ensemble vaste de nouveaux outils permettant de mieux communiquer sans impacter le message à transmettre.


Quelques articles utiles :

Comments


bottom of page